Société

Non les filles vous n’irez pas danser

Une matinée ensoleillée sur l’avenue Istiklal, à Istanbul. Des percussions retentissent. Une foule agglutinée écoute attentivement. Le temps s’arrête quelques minutes dans l’artère la plus touristique du centre ville. 

En s’approchant, on distingue deux petites silhouettes qui s’agitent au centre. Deux fillettes d’à peine 6 ans virevoltent avec une aisance rare au rythme endiablé de la musique. Leur gracieuse insouciance séduit autant qu’elle étonne. Lire la suite

Publicités

«Chaque jour la boule au ventre»

Les grèves secouent les prisons de Tours et de Fresnes. Partout en France, les surveillants dénoncent leurs conditions de travail, la pression de la hiérarchie… 

Stéphane Lecerf est gardien de prison depuis près de 10 ans. Il a commencé à Villepinte puis a rejoint la maison d’arrêt de Lille-Sequedin. Depuis 2 ans, il est passé de l’autre côté, “à l’extèrieur”, en syndicaliste dévoué, pour l’UFAP (Union fédérale autonome pénitentiaire). Témoignage.

A sa gauche, une vue imprenable sur la maison d’arrêt bétonnée de Lille-Sequedin. Interdiction formelle de prendre en photo les murs de la prison sans autorisation.


“La plupart de mes collègues rentrent chaque jour la boule au ventre.” Deux d’entre eux se sont suicidés en 2009. Un conflit, une angoisse… Il répond toujours présent. Dans son bureau de syndicaliste avec vue sur murs, le téléphone sonne toutes les cinq minutes.

Lire la suite

Les sans papiers c’est pas du cinéma

Et pourtant c’est peut-être dans une salle de cinéma que vous découvrirez cette vidéo. Un court-métrage, des sans-papiers, des cinéastes mobilisés : plans fixes, portraits groupés. Témoignage  d’hommes, de femmes, d’africains, de roumains, d’européens, d’asiatiques…

De grandes entreprises françaises et institutions républicaines  sont citées dans le film : Veolia, Bouygues,  Carrefour, Cora, Monoprix, Franprix… l’hôtel Matignon et l’Assemblée nationale aussi. Tous savent qu’ils emploient des « sans-papiers ».

Comble de l’absurde : ils en ont des papiers. Des feuilles de paye, des relevés d’impôts, une carte vitale. Ils les ont tous. Sauf un. Celui qui leur permettra d’avoir les mêmes droits que leurs devoirs.

Leur credo : « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! ».

Une pétition a été mise en ligne par le Collectif des cinéastes pour les sans papiers. Pour la signer, cliquez ici.

Le covoiturage en mal de cadre juridique

Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie publie une jolie plaquette informative sur son site www.ademe.fr

Le covoiturage : un moyen de transport écolo à généraliser pour l'ADEME

La pratique du covoiturage est en avance sur le législateur. La définition légale du covoiturage ne permet pas de déterminer la frontière entre transport professionnel et individuel, et laisse assureurs comme assurés sans outils pour déterminer les responsabilités.

« Covoiturage, n.m.: utilisation en commun d’une voiture particulière. » La définition date du 18 juillet 1989. Vingt ans plus tard, la pratique du covoiturage a considérablement évolué. Aucune charte ou loi ne l’encadre ni précise comment doit s’effectuer le partage des frais entre le conducteur et le passager. Au-delà du simple coût des péages et de l’essence, rien ne dit si le coût du trajet doit aussi tenir compte de l’entretien et de l’assurance de la voiture.

Lire la suite

ENQUÊTE. En route avec les petits malins

Paris. Terminus de la ligne 12, Porte de La Chapelle. Le point de rencontre le plus apprécié des habitués du Paris-Lille. Départ imminent. Le rendez-vous a été fixé par téléphone avec Régis. Il attend les derniers passagers à l’extérieur de sa vieille Volvo break devant la station service. Ils seront cinq au total, quatre passagers et Régis.

Il a déposé l’annonce une semaine plus tôt sur Covoiturage.fr. “Paris-Lille, départ dimanche 31 janvier à 18h, Porte de la Chapelle. Cinq places disponibles, 15€.”

Lire la suite