PKK

Sur les routes de l’opium

Le trafic d’héroïne à destination de l’Europe transite par la Turquie. Un passage que l’on croyait incontournable, avant que cette autoroute de la drogue soit concurrencée par des chemins de traverse. Moins directs mais beaucoup plus discrets.

La Turquie est devenue un lieu de transformation de l'opium en héroïne avant d'être expédié via Istanbul en Europe.

Plus de 8 000 tonnes, c’est la production annuelle d’opium estimée en Afghanistan. Soit 90% de la production mondiale. L’équivalent de 333 semi-remorques. Si une partie de cet opium semble directement transformé sur place, la route vers l’Ouest continue via l’Iran, le principal pays de passage pour rejoindre la Turquie. Lire la suite

Publicités